Fév 2017
04

Tout ce qu’il faut savoir sur le Régime Social des Indépendants

Finance

La réforme du Régime Social des Indépendants a favorisé la simplicité du suivi ou la gestion de la protection sociale durant leur vie ce d’autant plus qu’il a été intégré au régime général. Bien avant ces changements, les travailleurs indépendants étaient sous le Régime Social des Indépendants qui fut très critiqué par les adhérents. Cette organisation concerne tous ceux qui exercent les métiers non-salariés comme des professionnels libéraux, micro-entrepreneurs, commerçants, artisans et bien d’autres. 

Comprendre le RSI

Cette caisse de sécurité sociale s’occupe de la protection sociale obligatoire de plus de 5 millions de personnes. Il est géré par une caisse nationale et plusieurs caisses régionales. Ce régime s’occupe précisément de l’assurance vieillesse, invalidité-décès et maladie-maternité de ses assurés. Cela ne concerne que les travailleurs des secteurs non-salariés et non agricoles, il s’agit entre autres des commerçants, industriels, artisans etc.

La compétence du RSI a un impact limité sur les professions libérales car il ne s’occupe que de l’assurance maladie-maternité. Il faut rappeler que seules les personnes appartenant au régime social des travailleurs non-salariés sont concernées. Il s’agit des dirigeants d’entreprises individuelles ou les auto-entrepreneurs et aussi des gérants majoritaires d’une EURL ou d’une SARL. 

Quelques avantages du RSI

Cette caisse de protection présente néanmoins quelques profits pour ses adhérents. Il faut noter que les différents taux de remboursement des travailleurs non-salariés sont identiques à ceux des salariés. Malgré le fait que les cotisations d’un travail indépendant représentent un coût, elles restent néanmoins inférieures à celles des salariés à revenu égal. De plus, les non-salariés peuvent bénéficier de cotisations beaucoup plus allégées lorsqu’ils sont au début d’une activité. 

  • Pour ceux occupent un statut de dirigeant en tant que travailleurs indépendants non-salariés, le Régime Social des Indépendants présente une panoplie d’avantages. 
  • Une protection sociale beaucoup moins onéreuse. Le poids des cotisations sociales s’adapte presque à la moitié que celui que l’affilié aurait pu payer s’il était à un régime général de la sécurité sociale avec un revenu net
  • Il peut se constituer une protection complémentaire à la carte via des contrats d’assurance complémentaire avec un coût plus faible supporté par les cotisations sociales de base
  • La possibilité de payer un faible montant de cotisation en début d’activité 
  • Un régime maladie de base correspondant à celui des salariés car les travailleurs indépendants ont droit au même