Jan 2018
02

Les réglementations à respecter pour un hoverboard

Loisirs

Vous pensez sans doute qu’il est possible de se déplacer selon ses désirs sur les trottoirs et les routes de France. En réalité, vous êtes invité à suivre une législation très précise et cela s’applique aussi à cet hoverboard. 

De nouveaux moyens de locomotion

Alors que les fêtes de Noël s’achèvent, les sapins ont été nombreux à être sublimés par un hoverboard puisque cet appareil a le vent en poupe depuis quelques années. Il permet aux jeunes et même aux actifs de se déplacer sans aucune difficulté et en délaissant par exemple la voiture ainsi que les transports en commun. En effet, ce n’est pas un simple gadget, il présente une véritable utilité au même titre qu’un vélo, un skateboard ou une paire de rollers. 

Ne dépassez pas la vitesse de 6 km/h

Cet hoverboard est rangé dans la catégorie des nouveaux véhicules électriques individuels. Cet appareil que vous trouverez avec aisance dans toutes les boutiques est aux côtés des gyropodes et des monoroues qui présentent à chaque fois les mêmes avantages, mais une réglementation est en vigueur. Vous devez donc la respecter sous peine d’être la cible d’une forte amende. Vous pouvez emprunter les trottoirs, si vous ne gênez pas les piétons et si votre vitesse de déplacement est inférieure à 6 km/h.

Un casque obligatoire pour les moins de 12 ans

Dans le cas contraire, il faudra emprunter la route ou les pistes cyclables. Toutefois, certains Français demandent une vraie législation pour tous ces moyens de locomotion, car si des modèles affichent une vitesse raisonnable, d’autres sont beaucoup plus rapides. En parallèle, vous ne devez pas faire l’impasse sur les équipements de protection. Le casque est donc le bienvenu pour tous les utilisateurs et il est d’ailleurs obligatoire pour les moins de 12 ans depuis Mars 2017. Cela n'est pas malheureusement pas toujours respecté.