Sep 2017
11

Bons plans Sneakers Air Max : tout savoir pour être classe en baskets

Mode

A la lumière des défilés sur les podiums de New York, de Londres, de Milan et de Paris, la tendance pour l’automne-hiver 2017/2018 est audacieuse. C’est le moins que l’on puisse dire. Des imprimés à carreaux aux fleurs champêtres sans oublier le fluo et le velours en passant par le total look monochromatique – rouge, argent et bleu Klein notamment – et les coupes asymétriques voire XXL, la mode marque un tournant en cette fin d’année. Aucun style ne semble prédominer même pas le clin d’œil rétro. En effet, qu’il s’agisse des coupes de cheveux, des accessoires sans oublier la confection, les stylistes ont donné un bon coup de rétro, s’inspirant largement des années 40’, 80 et 90’s notamment. Un esprit résolument hétéroclite assumé.

Côté chaussure plus particulièrement, les boots plates, les rangers, les sneakers semblent tenir le haut du pavé. Côté couleur, le blanc et le rose semblent tenir la vedette. Et, parce qu’il est un modèle qui inspire toujours autant : soyez sur le pied de guerre et shoppez une paire de sneakers Nike Air Max ! Bon rapport qualité/prix, équilibrées, bien stylées, elles sont et demeurent une valeur sûre.

Bien sûr, c’est difficile de s’y retrouver dans ce méandre du must-have tant les modèles et les finitions sont légions. C’est sans compter le site Sneakers qui vous communique ses bons plans, vous facilite la tâche pour que vous évitiez les fashion faux-pas. C’est rien que pour vous (ou presque) parce vous le valez bien. Allez mes chériiiis, ne vous découragez pas, grâce au site vous l'aurez votre paire tendance. Et, pour que vous puissiez prendre votre pied, poursuivez et découvrez d’autres astuces. 

La sneakers, de la simple paire de baskets à la paire de chaussures devenue un basique

Les erreurs à éviter

Les modèles compensés sont de bons alliés pour les personnes rondouillettes et de petites tailles. Les sneakers blanches sont à porter avec des couleurs sombres afin de créer un contraste saisissant. Les chaussures hybrides – mélange entre chaussure de ville et sneakers – sont à proscrire. STOP aux chaussettes visibles. À moins de l’assumer complètement, évitez les design trop lourds et chargés à la Marty McFly. Et remisez dans votre sac de sport, vos baskets exclusivement réservées à votre activité sportive, leurs formes sont beaucoup moins raffinées.

Les sneakers so parfaites

Voici quelques bons plans pour adopter la bonne paire.

Pour éviter les frottements et l’effet « chaussures de clown », la chaussure doit bien épouser le pied, la cheville doit être bien calée à l’arrière et le bord est arrondi.

Les lacets ne doivent pas être sur le devant de la scène. De ce fait, mieux vaut les choisir fins, faites en sorte qu’ils soient rentrés bien à l’intérieur, camouflé par la languette.

Côté semelle, l’épaisseur doit s’équilibrer avec la ligne de la chaussure et, cousue plutôt que collée. Les finitions et les coutures doivent être discrètes. Ce sont certes des détails, mais ils sont également le signe d’une bonne qualité.

Pour finir, évitez les effets et contrastes de matière.

Retour sur une success-story

Pour la petite histoire, à la base, elles sont exclusivement réservées aux sportifs. Puis, elles quittent les vestiaires humides et odorants au début des années 70. C’est grâce à la culture hip-hop – la culture street au sens large – qu’elles sillonnent les rues et les ruelles.

Un virage s’opère dans les années 80’ notamment avec le titre « My Adidas » du groupe RUN DMC et au sportif Michael Jordan qui créent l’engouement auprès des jeunes en particulier. C’est alors le sacre de la sneakers, propulsé au rang de paire de chaussures incontournable. Nike avec sa Air Max crée le buzz comme une poignée de marque.

Les maisons de Haute-Couture à l’image de Lanvin, succombent à son charme et, font appel aux designers au début des années 2000. Les sneakers font alors une entrée fracassante sur les podiums, bouleversant ainsi les codes de l’époque. C’est fait, elles deviennent un produit ultra-luxe et font même l’objet de toutes les convoitises de la part des collectionneurs.